L’association Mamanthé – déjà 10 ans…

Déjà 10 ans que l’association Mamanthé s’attache à promouvoir les cultures de la Caraïbe… C’est beaucoup au regard des projets menés par l’association et du temps consacré bénévolement à leur mise en place, mais c’est bien peu dans l’histoire du militantisme afro-caribéen… Un militantisme nécessaire car malheureusement toujours synonyme de résistance, dans un contexte où les cultures issues de la colonisation sont peu soutenues et manquent de visibilité.

Nous sommes engagés dans l’affirmation de la créativité créole marseillaise afro-caribéenne, héritée de l’histoire douloureuse et tragique mais que nous célébrons aujourd’hui en choisissant l’énergie vitale de l’art et de la culture. Nous voulons résister à l’oubli et combattre pour l’avenir avec la mémoire et la pensée, sans craindre d’entretenir la joie de la vie et de l’avenir avec la musique et la danse.

Récemment, à l’occasion des ouragans qui ont sévi dans l’espace Caraïbe, nous avons été largement sollicités par les médias locaux et nationaux. Lors d’une discussion avec une journaliste d’une chaîne de télévision nationale, nous nous sommes exprimés sur le fait que la presse ne semble s’intéresser à notre culture que lorsqu’il y a des dégâts matériels et humains. En effet, depuis 2007, rares sont les médias qui ont couvert nos événements ou ceux organisés par d’autres associations.

Cependant ces dernières doivent poursuivre leur engagement en faisant rayonner notre culture à travers le monde, et continuer d’interpeller le public, les collectivités et les médias.

L’arrivée au sein de l’association Mamanthé de nouveaux militants ses dernières années, comme la création de nouvelles structures associatives et de nouveaux événements portés par les jeunes générations, sont autant de faits encourageants quant à la poursuite du militantisme afro-caribéen à Marseille. La contribution de l’association Mamanthé n’aura pas été vaine, quel que soit le temps qu’elle y consacrera encore.

Le samedi 18 novembre 2017 au Rouge Belle de Mai, nous partagerons avec vous notre passion pour la culture afro-caribéenne, toujours sur un thème qui nous est cher, la créolisation.

Nous avons fait le choix de ne pas fixer de prix pour l’entrée. C’est vous qui saurez ce que vous pouvez et voulez offrir à l’association Mamanthé pour soutenir ses actions.

Quant à nous, comme à notre habitude et en attendant le festival Kadans Caraïbe qui aura lieu au mois de mai, nous vous offrirons un moment festif et convivial qui réunira littérature, réflexion sur l’identité caribéenne, mais aussi musique, danse et gastronomie antillaise.

Les bénévoles de Mamanthé : Mona Georgelin, Lucie Cassand, Anne-Valérie Tiendrébéogo,
Yva Essomba, Allison Renée, Muguette Otto, Georgette Lurel,
Jean-Marc Masseaut, Stéphane Simon, Jan-Mary Lurel, Fabrice Ghiotti, Mandy Michel

Propulsé par HelloAsso